NOUVEAUTÉS
 
 
MATIÈRES
 
 
CODES
 
 
REVUES
 
 
COLLECTIONS
 
 
NUMÉRIQUE
 
 
 
 
Biens
Construction
Contrats et obligations
Libéralités
Personnes et famille
Protection de la jeunesse
Responsabilité civile et assurances
Testaments et successions
Affaires
Concurrence, consommation, pratiques du commerce
Contrats
Droit financier, bancaire et comptable
Sociétés
Transports
En général
Impôts directs
Impôts indirects
Humanitaire, de la guerre
International pénal
International privé
International public
Relations internationales, diplomatie
Droit d’auteur et médias
Propriété industrielle
Constitutionnel
Contentieux administratif et Conseil d’Etat
Cour constitutionnelle
Enseignement, agents de l’état et parastataux
État, Régions, Communautés, Provinces, Communes
Finances publiques
Marchés publics
Nationalité et étrangers
Police et milice
Pénal social
Sécurité sociale
Travail
Droit & Religion
Sport & droit
Paradigme
 
Interview de Philippe Marchandise, rédacteur en chef
de la revue Cahier du Juriste - Cahier van de Jurist
 

Philippe Marchandise, Président d’honneur de l’Institut des Juristes d’entreprise Juriste d’entreprise, Directeur Affaires publiques (Belgique) du Groupe Total, Juge consulaire au tribunal de Commerce de Bruxelles, Maître de conférences à l’Université de Liège

    

Qu’est-ce que l’IJE ?

L’Institut des juristes d’entreprise est une personne morale de droit public qui a été créée par la loi du 1er mars 2000. Cette institution fédérale est l’ordre professionnel qui confère aux juristes répondant aux critères stricts de l’article 4 de la loi, la qualité de juriste d’entreprise.

L’Institut compte à ce jour 1850 membres, issus de 650 entreprises.

Le Conseil de l’Institut est composé de 10 membres du rôle linguistique néerlandophone et 10 membres du rôle linguistique francophone élus pour un mandat de 3 ans. Le Conseil choisit en son sein un Président appartenant alternativement à un des deux rôles linguistiques et un Bureau.

 
La gestion journalière est depuis les débuts de l’Institut, confiée à un Directeur général (Madame Anne De Wolf) qui dirige l’équipe permanente.

La profession de juriste d’entreprise, dont la création et l’existence sont dictées par l’intérêt général, doit  être encadrée. C’est la raison d’être de l’Institut en tant qu’ordre professionnel.

 

Quelles sont les principales missions de l’Institut ?

L’Institut, par décision de son Conseil, accepte (ou refuse) les candidats juristes d’entreprise au tableau de l’Institut.

L’Institut établit également les règles déontologiques de la profession et s’assure de leur respect par le biais de ses organes de discipline dans lesquels siègent des juristes d’entreprise et des magistrats nommés par le Roi, qui les président. La déontologie fait l’objet d’une formation que tous les membres de la profession doivent suivre.

La formation continue étant un élément essentiel dans la carrière du juriste d’entreprise, l’Institut organise en permanence des formations ciblées.

Cette profession d’intérêt général ne peut s’exercer que dans le respect du principe de l’indépendance intellectuelle et celui du secret professionnel.

L’Institut veille à ce que ces principes soient connus et répandus et agit en justice pour les défendre.

Enfin, en tant que centre de compétence l’IJE est le moteur d’un réseau pour l’échange de connaissances et d’expériences.

 

Vous êtes rédacteur en chef de la revue Cahier du Juriste – Cahier van de Jurist. En quoi consiste cette revue ? Pourriez-vous nous en décrire la ligne éditoriale ?

C’est une revue créée par l’Institut des Juristes d’entreprise avec pour objet principal de traiter des questions qui concernent la pratique des juristes d’entreprise. Aussi l’accent est mis sur les questions d’actualité et leurs aspects concrets, tout en gardant un haut niveau de qualité scientifique. C’est la raison pour laquelle, à côté du Comité de rédaction, il y a un Comité scientifique avec des professeurs de droit venant des principales universités du pays.

 

Quels sont les points forts de cette revue ?

Les sujets sont tantôt généraux et pratiques, tantôt spécialisés et plus scientifiques. Plus que jamais, cette revue essaie de répondre au mieux aux vrais challenges auxquels les juristes d’entreprise sont confrontés.

 

À qui cette revue est-elle destinée ?

Cette revue scientifique, qui insiste sur le fait que le droit est au service de l’entreprise et de ses performances, intéresse tant le juriste d’entreprise que tout professionnel du droit en relation avec les entreprises : magistrats, avocats et notaires, sans oublier les huissiers ou le monde académique.

 

En quoi est-ce une revue incontournable pour tous types de juristes ?

Son approche résolument variée, son bilinguisme et sa réactivité ont permis au Cahier du Juristes de fédérer un lectorat fidèle depuis plus de 20 ans. Le tirage avoisine aujourd’hui les 2.000 exemplaires.

 
Newsletters
Consultez la liste complète et inscrivez-vous !
 
 
 
Flux RSS
Consultez la liste...............