NOUVEAUTÉS
 
 
MATIÈRES
 
 
CODES
 
 
REVUES
 
 
COLLECTIONS
 
 
NUMÉRIQUE
 
 
 
 
Biens
Construction
Contrats et obligations
Libéralités
Personnes et famille
Protection de la jeunesse
Responsabilité civile et assurances
Testaments et successions
Affaires
Concurrence, consommation, pratiques du commerce
Contrats
Droit financier, bancaire et comptable
Sociétés
Transports
En général
Impôts directs
Impôts indirects
Humanitaire, de la guerre
International pénal
International privé
International public
Relations internationales, diplomatie
Droit d’auteur et médias
Propriété industrielle
Constitutionnel
Contentieux administratif et Conseil d’Etat
Cour constitutionnelle
Enseignement, agents de l’état et parastataux
État, Régions, Communautés, Provinces, Communes
Finances publiques
Marchés publics
Nationalité et étrangers
Police et milice
Pénal social
Sécurité sociale
Travail
Droit & Religion
Sport & droit
Paradigme
 

Code de droit européen de l’alimentation

Paul Nihoul, directeur scientifique de l’ouvrage Code de droit européen de l’alimentation, nous livre ici ses réflexions

Paul Nihoul

Quel est votre parcours professionnel en quelques mots ?

Après avoir étudié le droit, j’ai travaillé aux États-Unis, au Luxembourg et aux Pays-Bas. J’ai effectué ma thèse de doctorat en Belgique. J’ai eu le plaisir d’être associé à différents métiers impliquant l’usage du droit : fonction juridictionnelle, milieux politiques, pratique privée, recherche académique.

Vous êtes auteur de nombreux ouvrages juridiques. Qu’espérez-vous apporter aux lecteurs par vos ouvrages ?

Nous essayons d’apporter aux lecteurs une analyse concrète et concise sur des questions qui les intéressent dans leur pratique quotidienne. L’information est bien sûr importante, mais c’est l’analyse qui prime : la fourniture d’une réflexion de qualité.

Vous avez participé à la rédaction du Code de droit européen de l’alimentation. En quoi le droit européen de l’alimentation a-t-il un rôle important à jouer dans la résolution de la véritable crise alimentaire que nous traversons actuellement ?

L’industrie agroalimentaire est soumise à une transformation sans précédent. La chaîne alimentaire est devenue plus complexe. Les échanges sont devenus mondiaux. Tout cela ne peut fonctionner sans règles. En l’absence de règles claires, et de contrôles précis, les écarts et les fraudes seraient tout simplement légion...

 
Agenda
Novembre 2016 - Janvier, février, mars, mai 2017
Cabinet Lexing - Liège et Bruxelles
 
Newsletters
Consultez la liste complète et inscrivez-vous !
 
 
 
Flux RSS
Consultez la liste...............